Observatoire translittoral

Pourquoi “translittoral” ?

Lors de la réécriture des statuts de la CSLN, la Gouvernance a souhaité mettre en évidence l’importance pour la CSLN de suivre transversalement le littoral, ce qui explique le terme « translittoral ».

En effet, la CSLN étudie tous les milieux aquatiques : marins, littoraux, estuariens mais aussi dulçaquicoles.

Ses actions

– Inventaire, suivi des évolutions faune / flore du littoral, des métiers de la pêche,
– Consolidation de banques de données : capitalisation et communication des données,
– Participation aux groupes de travail, commissions et comités de pilotage,
– Observatoire de la pêche,
– Conseil en gestion opérationnelle du littoral : projet de remédiation, réhabilitation.

 

Ses atouts

– Un savoir-faire confirmé en matière de mise au point de projets expérimentaux,
– Une parfaite connaissance et adaptabilité au terrain (vasière, mer, estuaire, mares…),
– Une expérience reconnue en matière de sérieux et de qualité des prestations fournies,
– L’historique de ses propres données (plus de 30 ans d’expérience),
– La diversité de ses données, permettant une expertise sur le territoire normand,
– La connaissance de la valeur qualitative de ses données.

Une intégration au sein d’un réseau de professionnels de la mer et de scientifiques

– Membre du Conseil Scientifique du Réseau d’Observation du Littoral Normandie – Hauts de France
– Membre du Comité Scientifique et Technique du Centre Normand de la Pêche, de l’Aquaculture et des Cultures Marines (CENOPAC)
– Membre des associations Aquacaux et Maison de l’Estuaire
– Membre et administrateur des associations GEMEL Normandie
– Convention de partenariat avec le laboratoire Labéo
– Associé aux Sentinelles de la mer
– Partenaire associé de l’Agence Normande de la Biodiversité (ANB) et l’Agence Normande du Développement Durable (ANDD)

Vous avez une demande particulière ?

Nous nous efforcerons de répondre dans les plus brefs délais.